Le Centre-Loire – Auvergne

Terminons notre aventure viticole du Val de Loire avec ce quatrième vignoble : le Centre-Loire – Auvergne.

Pourquoi l’Auvergne, me direz-vous ? Car les vignes auvergnates sont situées aux abords de la Loire et de l’Allier ; elles appartiennent donc à la région viticole du Val de Loire. Malgré la superficie impressionnante de cette sous-région viticole, le nombre d’hectares plantés n’est pas le plus important du territoire ligérien ; 6 530 ha avec respectivement 5 230 ha plantés en Centre Orléanais et 1 300 ha plantés en Auvergne.

Des données clés !

7, c’est le nombre de départements traversés par le vignoble Centre-Loire – Auvergne,

du Loiret jusqu’au Puy-de-Dôme sans oublier la Nièvre, l’Indre, le Cher, l’Allier ou encore la Loire.

14 appellations recensées dans ce vignoble,

10 appartiennent à la région Centre-Loire et 4 à l’Auvergne.

360 000 hl de vins sont produits en moyenne chaque année par nos chers viticulteurs.

Climat : semi-continental

Blancs, rouges et rosés sont produits dans la région, même si la majorité de la production revient aux vins blancs et rouges.

 

Cépages, mes beaux cépages, dites-moi qui vous êtes !

13 cépages sont cultivés dans la région. En cépages communs aux deux espaces géographiques distincts, nous retrouvons le chardonnay, le gamay, le pinot noir ainsi que le sauvignon. Pour les particularités, en Auvergne est cultivé le sacy tandis qu’en Centre-Loire nous retrouverons du cabernet franc, du meunier, du pinot gris et pour finir du chasselas.

 

Si je vous dis « Terres Blanches », « Caillottes » et « Chailloux » cela vous parle ?

Je vous aide. Ces expressions sont les noms donnés aux sols du Centre-Loire. En effet, de natures et de profondeurs différentes, ils sont un des éléments clés à la culture de ces vins typiques. Les « Terres blanches » peuvent atteindre environ 1.5 m de profondeur, les « Caillottes » environ 50 cm et les « Chailloux » peuvent atteindre une profondeur de plusieurs mètres !

 N’oublions pas nos vignobles d’Auvergne !

Dans ces montagnes pleines de charmes les sols sont principalement argilo-siliceux, sablo-granitiques, argilo-calcaires ou encore sableux.

 

La théorie c’est bien, mais la pratique, c’est mieux !

Maintenant que vous êtes devenus des experts du Val de Loire et que vous avez parcouru la quasi-totalité des 800 km de route des vins, terminez votre périple le long de ce fleuve royal avec la visite des caveaux et domaines de nos amis vignerons aux alentours d’Orléans, de Bourges ou encore de la Nièvre, et concluez votre voyage avec pourquoi pas un petit week-end en compagnie de viticulteurs montagnards passionnés !

Une question reste pourtant en suspens… où trouver ces pépites françaises ? Vous trouverez la réponse en vous rendant sur le site oenotourisme.com !

Retrouvez nos prestations œnotouristiques et réservez en ligne ici !

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *