Les Hospices de Beaune en Bourgogne remettent à l’honneur les vins de prestige, toujours sous le signe de la charité.

La plus célèbre vente de charité au monde

La vente des vins des Hospices de Beaune, la plus célèbre vente de charité au monde, se déroule chaque année le 3ème dimanche du mois de novembre. Cet événement sur 3 jours promet, une nouvelle fois, un week-end d’exception. Cette année pour la 161ème Fête des Grands vins de Bourgogne (créée en 1859), rendez-vous du 19 au 21 novembre 2021. Les professionnels, les connaisseurs et les amateurs de vin sont les bienvenus en Bourgogne pour découvrir les traditions régionales et ses innombrables richesses culturelles, gastronomiques et oenotouristiques. Pendant 3 jours, vivez au rythme bourguignon et participez aux festivités. Faites place à la magie des terroirs bourguignons.

Cette année 2021, 349 pièces seront mises en vente : 293 rouges et 56 blancs. En 2020 l’événement avait récolté près de 12,7 millions d’euros à des fins caritatives avec 630 pièces. Ce fut le 2ème meilleur score historique après les records de 2018. La production 2021 est plus petite, vu les conditions météorologiques compliquées pour le vignoble de Bourgogne mais tout à été mis en œuvre afin de préserver l’excellence des crus et leur réputation.

Jour 1 : Dîner de gala à 20h

Le premier jour aura lieu le dîner de gala des « Vignerons et Jeunes talents » qui annoncera l’ouverture officielle de la vente des Vins de Beaune. Pendant ce gala, des trophées seront remis aux jeunes vignerons méritants. 

 

Ventes aux enchères

 

Jour 2 : Fête sous le signe de la découverte des Hospices à l’honneur

Un programme chargé et enrichissant vous attend le deuxième jour avec, pour commencer, la découverte des Hospices de Beaune et sa cave de plus de 3000 vins. C’est à ne pas manquer, les caves des Hospices ne sont ouvertes au public qu’à l’occasion de la vente de charité.

 

Jour 3 : Descente en cave et vente des vins

La tant attendue vente des vins a lieu le dernier jour de l’événement car, comme on le dit si bien, le meilleur pour la fin. Les bénéfices de cette vente seront reversés aux Hospices de la conservation du patrimoine, pour, cette année, financer la reconstruction de l’hôpital de Beaune et à des associations humanitaires choisies avec soin. Pour cette édition, l’association partenaire est la Fédération Nationale Solidarité Femmes, contre les violences faites aux femmes, ainsi que l’Institut Curie pour leur programme de lutte contre le cancer du sein.

Nota Bene : saviez-vous pourquoi le mois de novembre a été choisi pour célébrer cet événement ? Période creuse de l’année, les viticulteurs et les producteurs de vins peuvent répondre à cet appel car leurs récoltes sont enfin achevées.

L’histoire des Hospices de Beaune : retour sur l’hôpital de l’Hôtel-Dieu, joyaux de l’architecture gothique

Les Hospices Civils de Beaune ont vu le jour en 1443. Les fondateurs, le richissime chancelier des Ducs de Bourgogne Nicolas Rolin et son épouse Guigone de Salins, dans un contexte de misère et de famine, ont voulu construire un hôpital, du nom de l’Hôtel-Dieu, par acte de mécénat et œuvre de charité. Cet hôpital était destiné à accueillir les plus démunis (en courts séjours) en soins intensifs, médecine, chirurgie, urgence, pédiatrie et maternité. Il a été actif jusque dans les années 1980. Ce site exceptionnel qui allie nature et architecture gothique est un emblème du patrimoine bourguignon. Le véritable fer de lance de ce site est son domaine viticole de 60 ha, avec ses nombreuses appellations de Bourgogne. Les parcelles de vignes du domaine sont issues des donations et font l’objet d’une commercialisation dans le cadre de cette vente aux enchères aujourd’hui mondialement connue.

Aujourd’hui, l’Hôtel-Dieu est devenu un musée d’histoire de la médecine et un joyaux de l’architecture gothique du XVIème siècle. Le musée représente les anciens locaux de l’hôpital. Plusieurs œuvres font la richesse de la bâtisse, dont le retable du Jugement Dernier, témoignant des dons effectués par les fondateurs. Les nombreuses donations sont la véritable richesse du lieu, que ce soient ses tapisseries, ses peintures murales ou ses coffres datant du XVIIème siècle. 

 

Une vente aux enchères organisée cette année par la londonienne Sotheby’s

Sotheby's

 

Le domaine viticole possède 60 ha dont 50 ha dédiés à la culture du Pinot noir et 10 ha au Chardonnay

Depuis 2005, la vente aux enchères des vins du domaine des Hospices de Beaune, pour le prestige international, était organisée par la maison Christie’s de Londres. Cette année ce sera Sotheby’s. Le leader mondial des ventes aux enchères de vins s’occupera de l’événement pour les cinq prochaines années.

Chaque année est mise à la vente une « Pièce de Charité », sélectionnée par les Hospices de Beaune et cette année, pour la 161 ème édition, la pièce choisie est exceptionnelle et fait partie des grands crus bourguignons de la côte de Beaune : un Corton-Renardes Grand Cru 2021. Cette cuvée est vinifiée dans un tonneau de bois de chêne bourguignon, provenant de la forêt domaniale de Citeaux, le fût « Vision ». 

Des ambassadeurs prestigieux au service de grandes causes

Les Hospices de Beaune soutiennent à travers la célèbre vente des vins une ou plusieurs causes caritatives mises à l’honneur par des personnalités publiques du monde des Arts et du Spectacle. De nombreuses grandes personnalités sont invitées  à la vente, journalistes, acteurs, comédiens, chanteurs  ou encore sportifs de haut niveau, tous ont à cœur de soutenir au mieux l’association qu’ils défendent en rapportant le plus de fond possible. Pour cela, les parrains doivent vendre aux enchères et au plus offrant, la fameuse « Pièce des présidents ».

La vente des vins des Hospices de Beaune a pu rassembler depuis 1976 des noms prestigieux, comme le Comte de Kerchove de Denterghe, grand nom des nobles de Flandres, mais également l’acteur  Lambert Wilson, Catherine Deneuve ou encore Christian Clavier, grands noms du cinéma français. Les parrains de la vente sont issus de tous les horizons, sportifs avec David Douillet, le champion olympique Teddy Riner ou encore le célèbre basketteur Tony Parker. De nombreux mannequins ont parrainé l’événement également comme Inès de La Fressange, Carla Bruni-Sarkozy ou Adriana Karembeu. Enfin, on a pu voir, de grands noms de la chanson française, tels que le très populaire Patrick Bruel, Marc Lavoine ainsi que le génie de la chanson française Charles Aznavour.
La présidence de 2021 est assurée par les acteurs Pio Marmaï et Jeanne Balibar qui représenteront respectivement l’Institut Curie et Solidarité Femmes.

On remarquera que certains des parrains ont réalisé de véritables records, puisqu’on retrouve sur le top des 3 des meilleures ventes de la Pièce des Présidents

  • La journaliste Claire Chazal et l’acteur Christophe Lambert qui ont réalisé les records absolus grâce à la vente d’un Corton Grand-Cru Renardes s’élevant à 480 000 euros en 2015, pour le compte de l’Institut Curie et de la Fondation pour la recherche sur les AVC.
  • L’animateur Marc-Olivier Fogiel, Charles Aznavour, l’actrice Julie Depardieu et la créatrice Agnès B. se retrouvent à la seconde place du podium avec une vente de deux pièces de Corton Grand-Cru Clos du Roi s’élevant à 410 000 euros, partagés entre les Fondations Tara Expéditions, pour la recherche sur Alzheimer et la recherche sur le cerveau.
  • L’acteur et célèbre orateur Fabrice Luchini se place sur la troisième marche du podium avec la vente d’un tonneau de Beaune Premier Cru-Nicolas Rollin à 400 000 euros reversés aux Climats du vignoble de Bourgogne pour la Croix-Rouge ainsi qu’à l’association pour la Vie et l’Espoir contre le Cancer.

Bien que les Hospices de Beaune et sa vente aux enchères soient un événement très médiatisé chaque année, ses finalités caritatives restent encore souvent méconnues.
Nous avons voulu apporter un éclairage sur cette part d’âme bienfaitrice de la Bourgogne, qui permet de remettre à l’honneur également toutes ses tables prestigieuses et ce haut-lieu culturel présent dans nos mémoires, tout au moins grâce au film, meilleur score du box-office français pendant plus de quarante ans, La Grande Vadrouille de Gérard Oury de 1966 où  Bourvil et Louis de Funès y tournent plusieurs scènes, notamment dans la salle des « pôvres ».

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.