Inauguration ce printemps de La Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin à Dijon

La ville de Dijon a été choisie avec les villes de Paris-Rungis, Lyon et Tours, pour former le réseau des Cités de la gastronomie. Le repas gastronomique des Français étant inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2010, ce projet ambitieux de la Cité de la Gastronomie et du Vin de Dijon est une initiative étatique. Désormais, la date officielle de l’ouverture de la Cité, reportée à plusieurs reprises, a été communiquée par le Maire de la ville François Rebsamen : le 6 mai 2022.

 

Un projet d’ampleur, point d’orgue du tourisme gastronomique et œnologique de Bourgogne

Ce que nous réserve la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin de Dijon (CIGV) est avant tout un hommage à la culture et l’art de vivre à la française. La Cité  ouvre ses portes aux visiteurs désireux de s’imprégner de l’authenticité du vignoble bourguignon à travers son tourisme gastronomique et œnologique.

On le sait Dijon, capitale de la Bourgogne, possède une histoire particulièrement riche et étroite avec la viticulture. Dès le XIVème siècle la ville a été marquée par l’expansion du commerce viticole pour, aujourd’hui, représenter 30 000 ha, dont 25 000 ha en AOC. Les sols d’Appellations d’Origines Contrôlées de Bourgogne (AOC Bourgogne) sont reconnus pour être calcaires, caillouteux et drainants, soit des conditions idéales à l’encépagement du chardonnay et du pinot noir.

Qu’est-ce que les Climats de Bourgogne ? La mosaïque des sols de la région et les parcelles viticoles sont qualifiées par le terme local de Climat. Le Climat représente un terroir viticole, constitué des parcelles, des cépages et des méthodes utilisées. Ce terme désigne également les terres et les lieux-dits situés entre Dijon et Beaune. A noter que les Climats de Bourgogne sont inscrits sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Pour en savoir davantage sur les Climats, rendez-vous sur le blog

La Bourgogne est souvent présentée comme l’étape ultime, le bouquet final d’un amoureux des vins. Son patrimoine viticole, historique, la qualité de ses vins, avec plus d’une centaine d’AOC et sa gastronomie sont mondialement reconnus.

 

Vignoble de Pommard, Côte-d’Or, Bourgogne.

 

Le site grandiose de la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon

Le 6 mai 2022, le visiteur se rendra sur un site s’étalant sur 7 ha en tout, sur lequel se trouvera le bâtiment de la Cité de 3,5 ha, composé de 26 000 m² de locaux, dont 17 000 m² de locaux historiques rénovés, ainsi que d’un écoquartier couvrant 3,5 ha. Les espaces d’expositions représentent 1750 m². En un chiffre, la CIGV pourra accueillir 1 million de visiteurs chaque année !

 

Cité de la Gastronomie – Dijon ©

 

Redonner vie à un joyaux historique : l’ancien hôpital général

La CIGV sera localisée dans un large quartier historique réhabilité, à quelques pas du centre-ville et du vignoble bourguignon de la Côte de Nuits.

A l’origine, en 1669, l’hôpital Notre-Dame de la Charité accueillait des patients malades qui n’avaient pas beaucoup de moyens. Sous l’aile de Louis XIV, l’hôpital s’est développé et possédait en son sein une apothicairerie pour contribuer aux soins de ses patients.

Ce projet de réhabilitation de l’ancien hôpital général pour la CIGV s’élève à 250 M€. L’objectif de la ville était de conserver ce lien qui unit Dijon au monde du vin, malgré les contraintes liées à l’urbanisation. Les touristes pourront alors loger dans les anciens bâtiments de l’hôpital général, devenu un hôtel de luxe 4 étoiles de 150 chambres et de profiter de ses aménagements comme la piscine, le spa et le restaurant. 

 

Une cave aux 3000 références

Localisée au premier kilomètre de la route des grands crus de Bourgogne, la CIGV veut valoriser le vin, la vigne, ses appellations ainsi que tout l’écosystème qui y est lié, constitutifs de l’ADN de la Bourgogne. Pour faire écho à cette culture viticole, le visiteur qui s’aventure dans la Cité aura l’occasion de visiter une cave aux 3000 références, pensée comme une vinothèque accessible à tous et offrant une expérience de dégustation personnalisée.

 

Ce qui vous attend prochainement à la Cité…

7 pôles distincts pour s’adapter à des publics variés :

  • Un pôle dédié à la culture et la formation. Il abritera une salle d’exposition de 1750 m², l’école Ferrandi (grande école hôtelière), la chapelle des Carmélites de Dijon (l’ancien couvent du XVIIe siècle), des salles de réceptions, le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) et le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) de Dijon.
  • Un pôle pour les commerces, la gastronomie, la viticulture et les arts de la table représentant plus de 5 000 m².
  • Un pôle consacré à un hôtel luxueux 4 étoiles.
  • Un complexe composé de 13 salles de cinéma.
  • Un pôle dédié à un nouvel espace urbain : un écoquartier réfléchi et adapté pour encourager la mixité sociale et intergénérationnelle. Ce sont 500 logements qui bénéficieront de la certification NF Habitat, destinés aux étudiants, aux touristes et aux séniors. 
  • Enfin, un pôle consacré à 90 logements réhabilités.

Cet ambitieux projet de pluralité, placé au sein d’un vaste quartier historique proche du centre-ville et entièrement réhabilité, avec sa stratégie d’animation autour du “Bien Manger et Bien Boire”, ne saurait laisser indifférents amateurs de vins et œnotouristes, qui l’inscriront sans doute comme l’étape ultime ou première de la célébration du monde viticole en Bourgogne.

Visitez le site de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin pour découvrir les événements à venir.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.