Trois nuances de chocolat pour trois nuances de vin

Amis gourmands, Pâques est VOTRE week-end : celui où il n’y a pas besoin d’excuse pour manger du chocolat à toute heure de la journée (et même de la nuit !) Et si en plus d’être chocolat-addict, vous êtes winelover, y’a pas à tortiller, vous êtes vraiment une personne recommandable ! Mais une question primordiale vous taraude, et on vous comprend : « et au fait, je bois quel vin avec quel chocolat » ?

Vin et chocolat présentent bien des points communs : une diversité d’origines géographiques avec des terroirs et des cépages variés, une extraordinaire richesse aromatique, des tanins plus ou moins prononcés, des capacités antioxydantes, le potentiel de réjouir vos sens… Leur accord peut-être fabuleux, à condition de savoir les allier pour trouver le juste équilibre, sous peine d’anéantir l’un ou l’autre. Spontanément, avec le chocolat, vous pensez à des vins doux naturels, plutôt sucrés : Banyuls, Maury, Rivesaltes, Porto… Et vous avez raison, l’alchimie opère toujours à merveille. Mais pour plus de légèreté et pour changer un peu, on vous propose quelques alternatives d’accords avec du chocolat noir/lait/blanc. À vos papilles !

Chocolat noir et…

Avec un chocolat noir un peu corsé (donc avec plus de cacao et moins de sucre), ou une truffe avec sa ganache et sa légère amertume, on joue volontiers la carte du vin rouge. Pourquoi ça marche? Parce que les tanins de la fève de cacao font écho aux tanins issus des pépins et de la peau du raisin. Plus le chocolat est riche en cacao, plus les tanins du vin pourront être affirmés. Selon le chocolat choisi, certains préféreront le fruit et la pointe épicée d’une syrah ou d’un malbec, d’autres la rondeur et la suavité d’un merlot. Et pour les chocolats les plus forts, osez un vin puissant et charpenté, par exemple un tannat de madiran, dans le sud-ouest.

Chocolat au lait et…

Le chocolat au lait peut s’avérer plus difficile à accorder, du fait de la présence plus importante de sucre (encore plus s’il est au praliné ou au caramel !). Pour une association réussie, la carte fruitée est primordiale, pour alléger l’accord. Notre association de prédilection : un chocolat au lait aux épices ou aux fruits secs avec un loupiac (Bordeaux), certes sucré, mais avec une jolie dose de fraîcheur et des notes d’agrumes et de fruits exotiques, venant rafraîchir le tout. Un crémant ou un pétillant naturel seront également plaisants, avec leurs bulles virevoltantes et leurs jolis arômes fruités.

Chocolat blanc et…

Comme pour le chocolat au lait, il faut savoir jongler avec le sucre, mais aussi avec le gras du chocolat blanc. On préconise un vin blanc sec d’Alsace, gewurztraminer, riesling ou pinot gris, avec ses notes fruitées et souvent florales exubérantes. Les vins blancs pétillants seront là aussi une option judicieuse.

Et vous, dites-nous, quelles sont vos associations chocolat-vin préférées ?

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *