Vignoble bordelais visite de cave et dégustation de vins bordelais en oenotourisme

Visite de cave et Dégustation de vin
« Bordeaux ». Voilà un nom célèbre dans le monde entier pour son vignoble et ses vins ! C’est pourquoi oenotourisme.com vous propose de découvrir toute la richesse de ce vignoble grâce à notre sélection de domaines viticoles, de châteaux bordelais et de caves bordelaises à visiter en semaine ou en week-end. Venez goûter aux meilleurs vins de la région au cours d’une visite guidée et d’une dégustation ! Réservez ici vos activités œnotouristiques auprès de nos vignerons passionnés. Pour une route des vins personnalisée lors d’une escapade œnotouristique, un week-end découverte des vins ou une simple visite dans la région !

Le vignoble bordelais se prête à merveille à la culture de la vigne, cépages rouges (merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon, petit verdot) comme blancs (sauvignon, sémillon, muscadelle…)

L’originalité des vins de Bordeaux réside dans le fait que ce sont, pour l’immense majorité, des vins d’assemblage. Tel un magicien, le viticulteur marie les différents cépages qu’il cultive selon son terroir, dans les proportions qu’il estime les meilleures pour atteindre l’harmonie parfaite. La région est jalonnée par des fleuves qui délimitent de grands ensembles de vignobles.

Sur la rive gauche de la Gironde et de la Garonne, les sols sont faits de galets, graviers et sable, retenant la chaleur et à l’excellent pouvoir filtrant. C’est sur cette rive que naissent les grands rouges du Médoc, dominés par le cabernet-sauvignon, les rouges et blancs de garde de Pessac-Léognan et des Graves, et les célèbres vins liquoreux à la robe d’or de Sauternes et Barsac.

Sur la rive droite de la Gironde et de la Dordogne, les sols peuvent être faits d’argile, calcaire, sable, gravier, mais ont tous une belle capacité drainante. Ils sont notamment la terre de prédilection du merlot, cépage phare de Saint-Émilion, Pomerol et Fronsac, qui donne des vins très colorés, fruités et charmeurs. Entre Garonne et Dordogne, les sols argilo-calcaires frais et humides sont le territoire de naissance des blancs vifs et fruités de l’Entre-Deux-Mers. Ainsi, Bordeaux se décline au pluriel, vins rouges, rosés, blancs secs, moelleux et liquoreux mais aussi crémants, pour tous les goûts et toutes les occasions.

Ajouter gratuitement mon domaine
affiner la recherche
Activités
Services
Modes de culture
Types de vin
 
Bbtravel
Voyage et découvertes de nos circuits viticoles en groupe ou en privé. Bordeaux Wine Tour vous ouvre les portes de nos châteaux Grands Crus Classés,… En savoir plus
 
Château La Bridane
Le Château La Bridane, propriété familiale depuis plusieurs générations, est situé au cœur de la prestigieuse appellation Saint-Julien, voisin des plus grands crus du monde. Vous… En savoir plus
 
Logis du Parc
Venez séjourner au cœur du terroir Bordelais, la plus réputée des appellations françaises. Le Logis du parc, maison familiale se situe à l’intersection du St… En savoir plus
 
Château Castera
Implanté au cœur du Médoc, à Saint-Germain-d’Esteuil, le Château Castera a été édifié au Moyen Âge, période après laquelle plusieurs célébrités d’antan succombèrent à son… En savoir plus
 
Les Cordeliers
Le Cloître des Cordeliers, situé au coeur de la cité médiévale de Saint-Emilion (33), est un chef d'oeuvre architectural datant du XIVe siècle. Classé Monument… En savoir plus
 
Château Mauvinon
Château Mauvinon est une jolie propriété familiale détenue par la famille Tribaudeau depuis 1962. D’années en années, de générations en générations, le domaine a évolué… En savoir plus
 
Château Bonneau
À Montagne Saint-Émilion, à quelques pas du célèbre village de Saint-Émilion classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, le château Bonneau est une propriété familiale depuis… En savoir plus

Bordeaux

Avec plus de 120 000 hectares de vignes, c’est peu dire que la Gironde est LE département français incontournable pour les amateurs de tourisme œnologique ! En Gironde, tous les chemins mènent au vignoble ! Et les vignerons sur place ont vu les choses en grand : il n’existe pas seulement une mais six routes des vins dans le bordelais ! Une balade qui s’organise autour des appellations locales : Bordeaux, porte du vignoble, l’Entre-deux-Mers, les Graves et Sauternes, le Médoc, l’ensemble de Saint-Emilion, Pomerol et Fronsac, Blaye et Bourg. Au total, une soixantaine d’appellations sont à découvrir au gré de vos balades. 90% de la production du bordelais est concentrée sur le rouge issus de 3 principaux cépages : le Merlot, le Cabernet Sauvignon et le Cabernet Franc. La région produit aussi des vins blancs issus des cépages Sémillon, Sauvignon et Muscadelle.

Un peu d’histoire

L’histoire d’amour entre le vin et la Gironde se raconte dans ses rues prospères où les négociants ont fait fortune, ainsi que sur les quais de la Garonne, là où le vin était embarqué et débarqué. Il faut dire que la vigne est présente à Bordeaux de longue date. Les premières traces de vignes ici remontent de l’époque de la conquête romaine (en 56 av. JC). Le vin est alors importé d’Italie ce qui le rend cher. Des vignes sont alors plantées pour faire du vin sur place. Au 1er siècle après J.-C., la renommée des vins de Bordeaux dépassait déjà les frontières. La preuve ? Des amphores portant l’inscription Bordeaux ont été trouvées à Pompéi. Prisé par les Anglais à partir du 12e siècle suite au mariage d’Alienor d’Aquitaine avec le roi Henry II Plantagenêt, le vin de Bordeaux entre dans la cour des grands de ce monde. Le commerce demeure florissant jusqu’à la guerre de Cent Ans. Puis le calme revenu, le vin recommence à prospérer. Au 17ème siècle avec l’arrivée des hollandais, suivi des anglais et des irlandais, les choses changent ! Les Hollandais entreprirent de drainer les terres marécageuses, là où aujourd’hui se trouve le Médoc. Plus tard, les anglais ont bravé les interdits pour s’offrir des vins « Claret » de Bordeaux. Par la suite, alors qu’il leur était interdit de faire du commerce à l’intérieur de la ville, les anglais ont décidé de s’établir dans le quartier connu aujourd’hui sous le nom des Chartrons.

Très rapidement, la notion de cru gagne du terrain. Elle est employée par les Anglais pour les vins de Lafite, Latour et Margaux au 18e siècle. En 1855, le premier classement officiel des grands vins de la Gironde voit le jour.

Au 20ème siècle, le gel de 1956 et les grandes chaleurs successives de 1959 et 1961 marquent un tournant dans l’histoire des vins de Bordeaux. Les ceps anciens sont remplacés par du Merlot. Le vin devient plus technique. Aujourd’hui, le vin rouge de Bordeaux gagne en qualité et en modernité, tandis que le vin d’assemblages a donné naissance aux bordeaux blancs dans les années 80.

 

Les 6 routes des vins de Bordeaux

A Bordeaux, les amateurs de dégustation au château sont à leur affaire. Pas moins de 6 routes des vins invitent à la découverte ! Au Nord-Ouest, le Médoc déroule sa route des châteaux prestigieux. Au Sud, découvrez le berceau du vignoble bordelais Sauternes et les Graves. Au Nord-Est la région de Saint-Emilion et son village médiéval invitent à la contemplation. Blaye et Bourg reliés par la route de la corniche, surplombent l’estuaire pour une vue panoramique à couper le souffle. Et tout cela est sans compter la grande région de Bordeaux-Entre-deux-Mers, la « Toscane bordelaise », et la ville de Bordeaux, porte d’entrée du vignoble !

La route de Bordeaux, porte du vignoble

A Bordeaux, la ville vit au gré du vin depuis des générations. Et les vignes sont à portée de ville ! La preuve ? La métropole bordelaise compte plus de 20 propriétés viticoles, et certaines sont même accessibles en transports en commun. L’Office de Tourisme de Bordeaux Métropole est le point de départ de nombreux circuits : initiation à la dégustation, découverte des châteaux, ateliers vendanges, soirées vigneronnes… A Bordeaux même, le vin est partout dans la ville au travers d’événements, des écoles de vins, des visites gourmandes, mais aussi des bars à vin, sans oublier bien sûr la dizaine de propriétés viticoles ouvertes au public. Parmi les lieux à ne pas rater, La Cité du vin est clairement à visiter. Située sur le quai de Bataclan sur les rives de la Garonne, la Cité du vin offre à ses visiteurs un spectaculaire parcours ludique et sensoriel dans l’univers du vin de l’Antiquité à nos jours sous sa nef de 3 000 m².

A visiter aussi, le Château Les Carmes Haut-Brion qui est le seul château ayant son adresse à Bordeaux même et qui a la particularité d’ouvrir son chai designé par Philippe Starck à la visite.

 

La route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes, le long de la Garonne

Au Sud-Ouest de Bordeaux, la route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes vous emmène au cœur du berceau des vins de Bordeaux. Les vignobles situés à la limite de la forêt landaise produisent des vins rouges de caractère de l’appellation prestigieuse Pessac-Léognan, mais aussi des blancs de légende comme le Cérons, Barsac, Sauternes

Berceau historique des vins bordelais, la région des Graves s’étire sur une soixantaine de kilomètres au Sud de la ville de Bordeaux, entre la lande girondine et la rive gauche de la Garonne.

 

Sur cette route vallonnée et très verte, vous allez découvrir un patrimoine extrêmement riche comme à Gradignan l’Ecomusée de la Vigne et du vin qui expose une collection de 500 outils du 18ème et 19ème siècle, ou encore à Podensac, le château d’Eau-Belvédère construit par Le Corbusier.

 

Arrêtez vous aussi au Château de Cazeneuve, ancienne résidence du roi Henri IV et de la reine Margot. Ce château abrite de magnifiques appartements royaux meublés d’époque, des caves médiévales et des grottes troglodytiques. Autre lieu incontournable : le Château de La Brède, où naquit et vécut Montesquieu, mais aussi à Portets, les châteaux de Malle (Preignac) et de Mongenan (jardins classés « Jardins Remarquables »), sans oublier à Bazas, la cathédrale gothique Saint-Jean-Baptiste (inscrite par l’UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle).

 

En continuant vers Cérons, Barsac et Sauternes, vous allez découvrir les fameuses appellations des vins blancs liquoreux. A Mazères dans le sud de Langon, arrêtez vous au Château Fort de Roquetaillade, des 12ème et 14ème siècles. Ce château vestige du Moyen Age a été transformé en palais par Viollet-le-Duc au 19e siècle. A  Barsac, l’Eglise Saint Vincent du 18e siècle mérite aussi d’être vue.

 

Dans le Médoc, la Route des Châteaux

Château Margaux

Entre le Nord de Bordeaux et la Pointe de Grave, s’étend la presqu’île du vignoble du Médoc ! Coincé entre l’Océan Atlantique à l’Ouest et l’estuaire de la Gironde à l’Est, le Médoc s’étend sur 80 km. Il forme ici une promenade spectaculaire au détour des grands crus classés de Bordeaux (classification de 1855) : Médoc, Haut Médoc, Margaux, Pauillac, Saint-Estèphe, Saint-Julien, Moulis et Listrac, ainsi que de savoureux Crus Bourgeois et Artisans.

Le vignoble médocain bénéficie d’un climat tempéré océanique, à la fois doux et humide. Ici, la forêt des Landes protège les vignes des vents venants de la mer.

Sinueuse et émaillée de châteaux de tous styles, la Route des châteaux qui emprunte la pittoresque Départementale D2, est assurément l’une des plus belles Routes des Vins de Bordeaux.

Pour accéder à la route des châteaux à partir de Bordeaux, il faut prendre la direction Le Bouscat, le Verdon, vers le Nord. et suivre la départementale n°2 en direction de Paulliac.

 

A ne pas rater en Médoc :

  • A Paulliac, le Château Latour et sa célèbre tour au milieu des vignes, mais aussi le Château Lafite-Rothschild avec son chais enterré dessiné par le célèbre architecte Ricardo Bofill et le Château Mouton Rotschild avec ses chais magnifiques et sa très belle collection d’œuvres d’art se rapportant à la vigne et au vin.
  • Le Château Pichon-Longueville-Comtesse-de-Lalande (Grand Cru Classé Paulliac) avec son cellier high-tech et ses collections de verres, coupes et carafes ;
  • Le célèbre Château Margaux

 

Outre les visites et les dégustations au château, votre balade se doit de faire quelques détours patrimoniaux, notamment :

  • à Cussac-Fort-Médoc où vous pourrez découvrir Fort-Médoc, le fort Vauban inscrit par l’UNESCO ;
  • au Verdon-sur-Mer, Cordouan le plus ancien phare d’Europe du 16e siècle, classé Monument Historique, à rejoindre en bateau depuis le port du Verdon-sur-Mer ;
  • à Soulac-sur-Mer, les 500 villas du 19e siècle et « Belle Epoque » où se trouve également la Basilique Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres, inscrite au Patrimoine mondial par l’UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle ;
  • à Lesparre, la Tour Carrée du 14e siècle ;
  • à Vertheuil, l’Abbatiale du 11-12e siècle ;
  • à Vensac, un authentique moulin à vent.

 

Vous pouvez aussi rejoindre, en voiture, Blaye, située sur l’autre rive, en empruntant le bac à port Lamarque.

 

A Saint-Emilion, Pomerol, Fronsac, la Route du Patrimoine

Saint-Emilion 

A l’Est de Bordeaux, la Route du Patrimoine longe la rive droite de la Dordogne pour traverser les vignobles de Saint-Émilion, de Fronsac, des Côtes de Castillon, des Côtes de Francs. Cette route réputée pour ses vins et ses grands crus, mérite le détours pour des dégustations au château riches de découverte, mais aussi pour son patrimoine, et notamment le village médiéval de Saint-Emilion, surnommée la colline aux 1 000 châteaux ! Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, Saint- Emilion se situe en plein cœur des douces collines du Grand Libournais, entre Bordeaux et Bergerac. A voir aussi, la Bastide portuaire de Libourne, fondée au 13e siècle par Roger de Leyburn, la ville est de longue date au centre d’une riche région viticole et au confluent de la Dordogne et de l’Isle. Elle a vu défiler un flot de vins de Saint-Émilion, Pomerol, Bergerac, etc. – exportés vers l’Angleterre.

 

Au Nord de Saint-Emilion, continuez votre périple par la D122, à la découverte de Saint-Georges, puis Montagne et Lussac ou Puisseguin et de leurs appellations Lussac-Saint-Émilion, Montagne-Saint-Émilion, Puisseguin-Saint-Émilion et Saint-Georges-Saint-Émilion. Puis profitez d’une escale à Libourne, la célèbre bastide portuaire fondée au XIIIe siècle par Roger de Leyburn, et Fronsac, aux portes de Libourne. Ultime étape et non des moindres, à deux pas de Libourne à l’Ouest, vous découvrirez Pomerol, le territoire de l’AOC Pomerol et de l’AOC Lalande-de-Pomerol.

 

Dans cette région haute en grands crus de renommée internationale, des perles patrimoniales sont à découvrir :

  • Le village de Saint-Emilion et son église monolithe la plus vaste d’Europe ;
  • Les bastides de Libourne (fondée en 1268 sur décision du roi d’Angleterre) et de Sainte-Foy-la-Grande, en bord de Dordogne ;
  • Les villages anciens de Pujols et Gensac
  • Les églises romanes de Cornemps, Petit-Palais, Villegouge, Tayac, Saint-Georges…
  • L’abbatiale de Guîtres.
  • Le Château de Vayres, ancienne propriété du roi Henri IV,
  • La ville de Castillon-la-Bataille, terre de la célèbre bataille qui mit fin en 1453 à la guerre de Cent Ans, point culminant du bordelais qui offre une vue panoramique sur les vignobles de coteaux,
  • Les vestiges gallo-romains à Montagne.

 

A Blaye et Bourg, la Route des coteaux

La Route des Coteaux débute au Nord de Bordeaux, elle parcourt sur la rive droite de la Gironde et de la Dordogne, le Blayais et le Bourgeais avec ses trois appellations : Blaye-Côtes de Bordeaux, Côtes de Bourg, et Bordeaux & Bordeaux Supérieur.

Tout au long de la D669-E1 ou la Route de la Corniche fleurie, vous allez découvrir un itinéraire pittoresque qui longe de charmants villages et des maisons troglodytiques.

 

A ne pas rater entre Blaye et Bourg :

  • A Gauriac et Plassac, des villas gallo-romaines,
  • A Prignac-et-Marcamps, le grotte préhistorique de Pair-Non-Pair et ses gravures antérieures à celles de Lascaux,
  • Le vieux village de Bourg, perché sur une falaise qui surplombe la Dordogne. On peut y découvrir les vestiges de l’enceinte fortifiée du 13e siècle avec la porte du port et la porte de Blaye,
  • La citadelle de Blaye voulue par Louis XIV et construite par Vauban à l’aplomb de la Gironde,
  • A Cubzac-les-Ponts, le pont Eiffel,
  • A Saint-André-de-Cubzac, le Château du Bouilh, château royal classé Monument Historique
  • A Blaye, le village du Pain de Sucre, les Châteaux de Tayac et d’Eyquem,

 

Vous pouvez terminer votre visite en empruntant à l’extrémité des allées Marines, à Blaye, un bac qui vous amène en 30 minutes, à Lamarque, porte du Médoc.

 

Entre-deux-Mers, la Route des Bastides

La Route des Bastides traverse la plus vaste région viticole du Bordelais : l’Entre-deux-Mers. Elle est appelée ainsi car elle se situe entre les deux « mers » Dordogne et Garonne. Cette région que l’on surnomme aussi la « Toscane Bordelaise » débute au Sud-Est de Bordeaux. On y élève des vins rouges, rosés et clairets et une grande variété de vins blancs : Premières Côtes de Bordeaux, Cadillac, Haut-Benauge, Loupiac, Sainte-Croix-du-Mont… Ici, tout tout n’est que douceur de vivre. Les paysages façonnés par les deux mers offrent des panoramas enchanteurs. Les vignes sont partout autour des Bastides, des places fortes au caractère bien trempé.

 

Les sites incontournables de l’Entre-deux-Mers se concentrent autour de Cadillac et de son château ducal, où vous pourrez déguster un blanc moelleux AOC Premières Côtes de Bordeaux, un liquoreux AOC Cadillac ou encore un rouge AOC Cadillac Côtes de Bordeaux. Dans le Créonnais, l’abbaye de la Sauve-Majeure, classée au patrimoine mondial de l’Unesco est également à visiter.

 

A voir le long de la route des Bastides :

  • Les cités médiévales de Saint-Macaire, La Réole et Rions
  • A Cadillac, le Château des ducs d’Epernon, exemple prestigieux d’architecture du 17ème siècle, qui accueillit Henri IV, Louis XIII et Louis XIV. La Bastide de Cadillac, fondée en bord de Garonne par le Roi d’Angleterre en 1280 avec sa porte fortifiée dite « Porte de la Mer ».
  • L’abbaye de la Sauve-Majeure inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, chef-d’œuvre de l’art roman du 12e siècle.
  • La maison des Vins de Cadillac, logée dans une ancienne chartreuse du 18e siècle, elle accueille un musée de la vigne et du vin.
  • Les grottes d’huîtres fossiles de Sainte-Croix-du-Mont, un ensemble unique de plus de 22 millions d’années, surplombant la Garonne.
  • Le Château de Lavison, forteresse construite au 12e siècle.
  • L’Abbaye bénédictine de Saint-Ferme, construite durant le haut Moyen-Age (6e – 7e siècle)
  • Les Châteaux de Lacaussade, de Langoiran, de Camarsac et le Château de Malromé, ancienne demeure du peintre Toulouse-Lautrec
  • Les bastides de Monségur, Sauveterre-de-Guyenne, Pellegrue, Blasimon, Créon, Cadillac.

 

Le blog des oenotouristes

Le Mondial des Vins Blancs à Strasbourg

20 ans d’expérience + 7 grands concours des Grands Vins Blancs du Monde = Le Mondial des Vins Blancs à Strasbourg ! Cette compétition unique et internationale est…

L’Ardèche comme vous ne l’avez jamais vu 

Vous connaissez sans doute les Gorges de l’Ardèche et ses paysages à couper le souffle. Elles sont à découvrir en voiture, à pied, et aussi en canoë !…

Vendanges précoces, 2020 une année historique

2020, une année décidément hors du commun. Covid 19 certes, pourtant la précocité des vendanges en est totalement indépendante. Si la menace du virus a totalement…