Le Beaujolais

Le Beaujolais, région viticole située principalement dans le département du Rhône, a également une partie de son territoire en Saône-et-Loire.

Avec plus de 17 300 hectares de vignes plantées, 97 % des vins produits sont des vins rouges issus d’un seul et unique cépage, le gamay et 3% sont des vins blancs secs issus du cépage chardonnay.

Mais quelle Histoire !

Suite à l’abolition des taxes bourguignonnes sur le vin et l’ouverture du canal de Briare en 1642, le Beaujolais a pu exporter son vin dans d’autres régions françaises. Au 19e siècle, le vignoble fut presque détruit à cause de la pyrale de la vigne, l’insecte tordeuse printanière, qui fut suivi par les crises du mildiou et du phylloxera.

Le saviez-vous ? C’est en greffant les plants de gamay à des ceps américains que l’ampélographe Victor Pulliat pu sauver le vignoble de ces maladies.

Enfin, c’est en 1951 que le Beaujolais Nouveau fut créé. Suite à un arrêté interdisant la vente des vins AOC avant le 15 décembre, l’Union des viticulteurs du Beaujolais demanda l’autorisation de vendre en « primeur » c’est-à-dire avant cette date. Leur demande fut acceptée le 13 novembre de cette même année à condition d’inscrire la mention « nouveau » : c’est la naissance du Beaujolais Nouveau.

Paysages et climat

Le vignoble du Beaujolais profite d’un climat continental tempéré. Protégées des vents d’ouest par le Massif central, les vignes sont dotées d’une grande diversité de sols : granitiques et schisteux plus au nord, des sols argileux et argilo-calcaires au sud et pour finir des sols limono-argileux en bas des pentes sur lesquelles poussent les vignes.

Les paysages, dominés par les « Monts du Beaujolais », sont composés de nombreuses collines et coteaux sur lesquels les vignes sont cultivées.

10 crus pour 12 appellations

3 000 domaines et châteaux produisent en moyenne chaque année 1 000 000 d’hectolitres, et ce, sur 12 appellations différentes :

Saint Amour – Grand Cru

Vignoble situé le plus au nord du vignoble du Beaujolais, l’appellation Saint-Amour s’étend au sud de la Saône-et-Loire, sur la commune de Saint-Amour-Bellevue. Cultivé sur un peu plus de 320 ha, ce vignoble est inscrit dans un paysage vallonné, avec une altitude oscillant entre 250 m et 400 m.

Petite note : Ses arômes d’épices et de Kirsch accompagneront à merveille vos viandes rouges ainsi que vos fromages.

Envie de déguster l’appellation Saint-Amour ? C’est au Château des Bachelards que nous vous donnons rendez-vous !

Juliénas – Grand Cru

Cette appellation fait partie des 10 crus qui composent le Beaujolais. Située entre les villages de Juliénas, Jullié, Émeringes dans le Rhône et Pruzilly en Saône-et-Loire, cette région viticole est étendue sur un peu plus de 580 ha de vignes plantées. Elle est également située sur la rive nord de la Vallée de la Mauvaise.

Légende : son nom serait inspiré de l’empereur romain Jules César.

Vous souhaitez découvrir cette appellation ? Nous vous donnons rendez-vous au Château de Juliénas pour une visite et dégustation. D’ailleurs, pourquoi ne pas la faire en Wine Tasting Truck ?

Chénas – Grand Cru

Cultivée sur un peu plus de 265 hectares, cette appellation est la moins étendue de la région. Cette appellation couvre deux villages : Chénas, dans le département du Rhône et la Chapelle-de-Guinchay en Saône-et-Loire.

Situation géographique oblige, faites une halte au Domaine Jean-Pierre Rivière pour une dégustation de Bourgogne ou de crus de Beaujolais. Tout ceci bien évidemment sublimé par un mâchon beaujolais traditionnel.

Moulin-à-vent – Grand Cru

Cette appellation du Beaujolais est l’une des plus célèbres que compte la région. Cultivé aux alentours de la commune de Moulin-à-vent, ce vignoble est étendu sur 655 hectares et a une production annuelle de 31 100 hl/an.

Accords Mets et Vins : Quoi de mieux qu’un Moulin-à-vent pour accompagner votre fromage préféré ? Munster, Époisses ou encore Camembert, vous avez l’embarras du choix !

Vous souhaitez passez un week-end en Beaujolais ? Le Château de Bellevue vous propose une offre découverte et œnologie sur 2 jours. Vous êtes juste de passage ? Aucun problème, vous pouvez les rencontrer le temps d’une visite et dégustation.

Fleurie – Grand Cru

Cultivée aux alentours du village de Fleurie, cette appellation est entourée des vignobles de Moulin-à-vent au nord, des vignobles de Morgon et Chiroubles au Sud et d’une partie des vignobles ayant l’appellation Beaujolais-Villages.

Ayant une superficie d’environ 870 hectares, il produit annuellement un peu plus de 42 500 hectolitres de vins rouges. Dont, rappelons-nous, le cépage unique est le gamay.

Il sera délicieux pour accompagner vos viandes blanches et volailles.

Vous souhaitez vivre une expérience au cœur de Fleurie ? Nous vous donnons rendez-vous au Château des Bachelards où vous pourrez devenir vigneron le temps d’une journée, vous pourrez également apprendre à déguster le vin et en découvrir tous ses arômes, faire un pique-nique dans les vignes ou dîner sur place un repas préparé par un chef de la région !

Chiroubles – Grand Cru

Toujours dans le département du Rhône et cultivée sur 350 hectares, cette appellation se plaît en moyenne altitude. En effet, les vignes sont situées à 400 mètres d’altitudes !

Quant à la production annuelle, 17 500 hectolitres sont produits chaque année par nos viticulteurs passionnés. D’ailleurs, vous souhaitez déguster un vin de cette appellation ? C’est au Domaine Jean-Pierre Rivière que cela se passe !

Morgon – Grand Cru

Situé non loin de Romanèche-Thorins, le vignoble de Morgon couvre la commune de Villié-Morgon. Avec sa superficie de 1 100 hectares de vignes plantés, le vignoble s’expose à trois influences climatiques : océanique, méditerranéenne, continentale. Tout dépend de la saison.

Avec une production de 56 000 hectolitres par an, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas connaître les vins de cette appellation !

D’ailleurs, amis retardataires, si vous alliez faire une visite au Château de Bellevue ? Le Morgon n’aura plus de secret pour vous !

Régnié – Grand Cru

La commune Régnié-Durette est la seule commune où se cultivent des vins de l’appellation Régnié. Les vignes, situées sur des pentes allant de 200 à 500 mètres d’altitude, ont des sols composés à 70 % de sables.

Sa production annuelle est en moyenne de 22 787 hectolitres.

Les professionnels nous ont confié que les vins de l’appellation Régnié se mariaient bien avec de l’agneau ou de la dinde !

Vous savez que vous êtes chanceux ? Eh oui, car nous avons comme partenaire le Domaine des Braves, situé à Régnié-Durette. Les gérants de ce domaine se feront un plaisir de vous accueillir pour une visite suivie d’une dégustation de leur production ! Vous ne serez pas déçu !

Côte-de-Brouilly – Grand Cru

Le vignoble, d’une superficie de 310 hectares, s’étend sur les communes de Cercié, Odenas, Quincié-en-Beaujolais et Saint-Lager. Il est planté sur les pentes du Mont Brouilly, principalement sur les pentes Est et Sud à cause du bon ensoleillement.

Ses arômes fruités et floraux font que les vins des Côte-de-Brouilly accompagneront très bien vos plats de gibiers ou de charcuterie.

Et pour nos œnotouristes ? Eh bien le Château des Ravatys vous accueille du lundi au samedi afin de vous faire découvrir son domaine, son vin et ainsi devenir incollable sur ses appellations favorites que sont les Côte-de-Brouilly et le Brouilly.

Brouilly – Grand Cru

Qu’est-ce que l’appellation Brouilly ? Elle est cultivée aux alentours du Mont Brouilly, là où est cultivé le Côte-de-Brouilly, et s’étend sur 6 communes différentes. Quelques données clés : 1 330 hectares de vignes plantées pour 67 200 hectolitres de vin produits par an.

Vous souhaitez découvrir cette appellation ? Nous vous donnons rendez-vous pour une visite et dégustation au Domaine du Barvy, situé à Odenas !

Beaujolais-Villages

L’AOC Beaujolais-Villages, issue de l’AOC Beaujolais, représente une production annuelle de plus de 390 000 hectolitres par an !

Étendue sur plus de 38 communes dans la partie nord et centre de la région viticole du Beaujolais, cette AOC est cultivée à différentes altitudes (de 190 à 550 mètres).

Le saviez-vous ? Il existe des plants de vignes produisant du Beaujolais-Villages blanc, tiré d’un unique cépage blanc : le chardonnay.

Maintenant, c’est parti ! Chaussez vos bottes et partez faire les vendanges le temps d’une journée au Domaine du Tane ! Pour ceux qui souhaitent un moment de détente, ce domaine propose également des visites et dégustation de 5 vins, accompagnées ou non d’un mâchon beaujolais.

Et parce que plus on est de fous plus on rit, venez également découvrir différentes AOC lors d’une visite et dégustation accompagnée également si vous le souhaitez d’un mâchon beaujolais au Domaine Tano Pechard !

Beaujolais

Clôturons notre tour d’horizon des sous-régions viticoles du Beaujolais avec l’AOC du même nom, l’AOC Beaujolais. Situé non loin de la Vallée du Rhône et des vignobles de la Vallée de la Loire, l’AOC Beaujolais couvre la partie sud de la région viticole.

Les vignes sont plantées sur des coteaux proches du Massif Central, et ce jusqu’à 500 mètres d’altitude.

Notre visite de la région du Beaujolais est terminée. Nous vous avons proposé les différentes activités œnotouristiques de nos adhérents suivant leur situation géographique et leur production.

Cependant, nous n’oublions pas notre adhérent Le Hameau Duboeuf : un complexe œnotouristique où vous trouverez obligatoirement votre bonheur, ainsi que toutes les autres pépites viticoles françaises situées dans la région du Beaujolais !

Pépites dont nous n’avons qu’une hâte, les rencontrer !

Un week-end en Beaujolais se précise ? Retrouvez ici nos viticulteurs afin d’organiser votre visite œnotouristique ainsi que notre article Que faire en Beaujolais ? afin de passer un séjour inoubliable.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *