Le cépage grenache

Ce cépage très ancien est un des plus cultivés de France, il s’épanouit sur toute la façade méditerranéenne et est un incontournable de nombreuses appellations.
 
Clos du Temple
Situé au cœur du Languedoc-Roussillon, le Clos du Temple s'étend sur 12 hectares et 11 parcelles à flanc de colline, entouré d'un environnement unique, typique… En savoir plus
 
Mas Alart
Notre exploitation est située sur la commune de Saleilles dans les Pyrénées-Orientales. Nous cultivons un vignoble de 20 hectares sur les appellations Côtes du Roussillon,… En savoir plus
 
Vignobles Mayard
43 hectares de vignes plantées à Châteauneuf-du-Pape sur des sols très variés (argile, galets roulés, calcaire, sable et grès rouge), voilà qui donne une idée… En savoir plus
 
Domaine Dalmeran
C'est avec le domaine Dalmeran, dans les Baux-de-Provence, que débute en 2006 l'aventure viticole de Béatrice Joyce, ex-juriste en droit des affaires reconvertie dans le… En savoir plus
Note : 10 / 10
Domaine Vecchio
Le domaine Vecchio est une jeune exploitation née de la volonté de Florence Giudicelli, et de son mari Jérôme Girard, œnologue. Depuis 2000, ils exploitent… En savoir plus

Le grenache vous en fait voir de toutes les couleurs

Durant la seconde moitié du XXème siècle, l’encépagement en France du grenache a doublé. Des Cotes du Rhône au Languedoc-Roussillon en passant par les Côtes de Provence et la Corse, il se décline en plusieurs variétés (grenache noir, le plus connu, grenache blanc ou gris). Vous le dégustez sans vous en douter dans plusieurs AOC pour lesquelles il est même obligatoire.

 

Le grenache, un vin de cuve versatile

Le grenache noir a été importé d’Espagne au Moyen-Age par les pèlerins de Compostelle et depuis, il prospère dans le sud de la France, en fournissant la base des principaux vins rouges méridionaux. C’est un cépage productif, vigoureux et qualitatif.
Dans le Rhône, il représente 60% de l’encépagement, offrant des vins puissants, denses, avec une texture généreuse en bouche et des arômes allant des fruits rouges au chocolat noir. Ces vins sont peu acides, mais souvent assez riches en alcool. Etonnamment, le grenache est tant indispensable à la production de Châteauneuf-du-Pape, qu’à celle de vin doux naturel comme le Banyuls par exemple, mais aussi certains rosés. Bref, un cépage avec de multiples facettes, qui ne demande qu’à s’exprimer sous la conduite avertie des viticulteurs et des maîtres de chais.
Au fil du temps, le grenache a muté pour créer de nouveaux cépages : le grenache blanc et le grenache gris. Ils sont tous deux cultivés dans les mêmes aires géographiques que le cépage grenache noir et disposent des mêmes qualités : rondeur, générosité, productivité élevée, mais qualitative. Le grenache gris est principalement cultivé en Languedoc pour l’élaboration des vins doux naturels. Sa production dans le Rhône est plus marginale et associée le plus souvent à des vins rosés.

 

Découvrir le grenache à travers les vins

Le grenache est surprenant. D’une part, une palette aromatique vaste et d’autre part, des vinifications très différentes. Voici notre sélection pour découvrir toutes les qualités de ce cépage.

 

Un vin doux naturel

Idéal en apéritif, les vins doux naturels sont obtenus par mutage.
Le Banyuls traditionnel en fait partie et est produit exclusivement à partir de cépage grenache, noir ou gris. Il bénéficie d’une AOC et d’une AOP pour sa production dans le Roussillon. Seules quatre communes peuvent s’en réclamer : Banyuls-sur-Mer, Collioure, Port-Vendres et Cerbère.
Le vin de Banyuls rouge est un vin gourmand, aux notes marquées de pruneaux, de fruits cuits, de cassis et de mûre. Ces notes peuvent aller jusqu’à des arômes torréfiés ou de cacao. La robe est brillante, de couleur rubis. En bouche, c’est une explosion sensorielle. Le vin est dense, mais l’équilibre entre l’alcool, le sucre et l’acidité est parfait. Les arômes typiques du grenache exaltent et la finale est longue. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, le banyuls est souvent issu de raisins récoltés assez tôt. Nous vous recommandons de le servir en 12° et 14° en accompagnement de desserts au chocolat, pour faire ressortir par opposition les notes fruitées du vin : une tarte à la ganache corsée ou une poire pochée nappée de chocolat noir.

 

Un vin rosé surprenant

Sortez des sentiers battus du vin rosé et laissez-vous tentez par l’appellation Sable de Camargue. Ce vin n’est produit que sur une minuscule aire géographique, sur le Golfe du Lion, entre les Saintes-Maries-de-la-Mer et le Cap D’Agde. Un terroir de sable de silice et de calcaire auquel il doit son nom, fouetté par les vents marins. Le grenache apporte des notes de fruits noirs et rouges, caractéristiques du cépage. Le vin de Sable de Camargue rosé arbore une robe rose intense, aux reflets violets. C’est un vin parfait pour l’apéritif, à servir assez frais.
Le vin de Sable de Camargue Gris et Gris de Gris sont des vins originaux, emblématiques de la région et très différents des rosés classiques. Leur robe est pâle, rose saumonée et la quasi-absence de tanin rend la bouche ronde et souple. Les notes fraiches et iodées surprenantes, offrent à ses vins obtenus à partir de grenache noir et gris, une grande élégance.

 

Un vin rouge emblématique

Pour découvrir l’excellence du grenache, rien de mieux qu’un Gigondas rouge. Obtenu exclusivement à partir de ce cépage, dans la région viticole du Rhône-méridional, sur la commune de Gigondas. Les vignes bénéficient d’un climat méditerranéen et de sols calcaires, marneux et argileux sur lesquels elles s’épanouissent pleinement.
Le Gigondas rouge est un vin avec du caractère, charpenté et robuste. Toute l’intensité de son terroir est mise en bouteille. Il se pare d’une robe couleur grenat qui attire l’œil par sa profondeur et ses reflets violets, tels de l’encre. Immanquablement, vous reconnaitrez les caractéristiques organoleptiques du cépage grenache : une explosion de fruits mûrs. Cassis, framboise, laissent ensuite la place à la réglisse et au moka. En bouche, la texture du vin est surprenante, à la fois puissante et ronde. Les tannins sont présents, mais la finale s’adoucit avec des notes d’épices douces. L’excellence des arômes est atteinte au moins cinq ans après la mise en bouteille, afin que les tannins ne soient pas trop agressifs. Nous vous recommandons de le carafer avant de le déguster pour que tout son potentiel se libère. L’idée première serait de l’accompagner de viandes fortes et raffinées : terrine de chevreuil, faisan, agneau… Mais il s’avère qu’il s’accommode extrêmement bien avec des plats plus simples : tournedos au roquefort ou bavette au poivre, canard, lapin au pruneau. N’hésitez pas à mettre à table ce grand vin plus souvent !

 

FAQ

Qu’est-ce que le mutage ?
C’est l’opération qui permet de stopper la fermentation d’un vin par l’ajout d’alcool éthylique (de l’eau de vie tout simplement). Cette manipulation permet de conserver le sucre résiduel et fruité du moût, mais aussi d’augmenter le titre alcoométrique volumique. La spécificité des vins doux naturel est l’absence d’ajout de sucre. En effet, le seul sucre présent est celui du fruit.

Quel vin pétillant en grenache ?
Pour les adeptes des fines bulles, vous pouvez aussi découvrir des vins pétillants faits de cépage grenache. Ils sont rares, mais ils existent, Vin de pays d’Oc mousseux gris ou rouge, ou Sable de Camargue mousseux rosé.