Visite de cave de la Vallée du Rhône

Visite de cave et Dégustation de vin
Oenotourisme.com a sélectionné pour vous une liste de domaines viticoles, vignerons et viticulteurs de la Vallée du Rhône. Nos vignerons vous proposent des dégustations de vin, des visites de cave et de nombreuses activités liées à l’œnotourisme. Venez visiter ce vignoble lors d’une escapade œnotouristique, un week-end découverte des vins ou une simple visite dans la région !

Le Rhône a constitué une voie royale pour la vigne. Arrivée par les rives de la mer Méditerranée, elle a conquis les abords du fleuve sous l’impulsion des Romains. Dès les premières décennies de notre ère, on cultivait des ceps en Côte-Rôtie et à l’Hermitage (qui ne portaient pas encore ces noms). On distingue aujourd’hui deux grands secteurs viticoles dans la Vallée du Rhône. Au sud, entre Montélimar et les montagnes du Lubéron, dominent de grandes étendues de vignobles.

Le climat est chaud et sec, propice à la bonne maturation des raisins. On peut y cultiver jusqu’à 13 cépages différents. C’est le cas notamment dans la plus fameuse AOC du secteur : Châteauneuf-du-Pape. Au nord, entre Valence et Vienne, la vigne se contente le plus souvent des rives escarpées du fleuve. Ici domine le cépage syrah qui exprime toute sa profondeur et sa complexité (AOC Côte-Rôtie, Hermitage, Saint-Joseph, etc.) ou plus localement le viognier pour les blancs (AOC Condrieu).

Ajouter gratuitement mon domaine
affiner la recherche
Activités
Services
Modes de culture
Types de vin
 
Vindemio
Issu de l’agriculture Biologique et Biodynamique, les vins de Vindemio s’épanouissent entre deux terroirs de l’appellation Ventoux qui composent les 10 Ha du vignoble. Le… En savoir plus
 
La Cavale
Domaine viticole d’exception, tant par son emplacement au cœur du Parc Naturel du Luberon, que par son architecture hors normes: un bâtiment de plus de… En savoir plus
 
Cave de Tain

Le critique américain Robert Parker l’a décrite comme étant l’une « des plus belles caves coopératives de France ». Installée au cœur des cinq grands…

En savoir plus
 
Jaillance
C'est en 1950 que commence à s'écrire l'histoire de la cave coopérative Jaillance. Sous l'impulsion d'Henri Bonnet, vigneron à Espenel, 266 viticulteurs du Diois, dans… En savoir plus
 
Domaine Dalmeran
C'est avec le domaine Dalmeran, dans les Baux-de-Provence, que débute en 2006 l'aventure viticole de Béatrice Joyce, ex-juriste en droit des affaires reconvertie dans le… En savoir plus

Visiter les caves des vignobles de la Vallée du Rhône, quels crus sélectionner ?

 

Les vignes de la vallée du Rhône sont la seconde zone de production en France derrière le Bordelais. Elles se répartissent en trois terroirs distincts : les coteaux du Lyonnais, le vignoble septentrional et le méridional. Réputée à la fois pour ses crus de très grande qualité que pour ses appellations Villages.

Le vignoble s’étend de Vienne, au sud de Lyon, jusqu’à Montélimar.

 

Le vignoble septentrional

La première partie de votre circuit sur la route des vins de la Vallée du Rhône vous mènera de Vienne à Valence, dans sa partie septentrionale.

Votre première étape vous amènera à la découverte du terroir de Condrieu, réputé pour ses vins blancs expressifs, issus des cépages de Viognier. Le caveau du Château du Domaine Guigal, superbement placé au bord du fleuve est une étape de choix, et la réputation de leurs vins n’est plus à faire. Profitez d’une visite immersive dans les caves, suivie d’une dégustation, ne ratez pas le Condrieu La Dorianne, qui est exceptionnel. Des dégustations thématisées sont proposées sur rendez-vous pour les amateurs avertis, et organisées dans une salle privée. Découvrez également les secrets de chacun des terroirs du Domaine, dans des « Focus Terroirs », dégustation commentée et comparée de vins de la même appellation.

Les vins de Condrieu sont de grands vins blancs, dont les vignes poussent sur des coteaux abrupts et dont les grains sont triés à la main, ce qui explique la rareté et la valeur « financière » du vin. Il est élaboré à partir de cépages de viognier. Le Condrieu blanc sec est la version la plus connue. Une robe jaune or aux reflets dorés, un nez envoûtant aux arômes de fruits à chair blanche suivis de notes florales et un arôme de bonbons anglais pour terminer. L’attaque en bouche est douce et on retrouve les arômes perçus au nez avec une fine acidité minérale. Le Condrieu blanc sec a un potentiel de garde d’une dizaine d’années pour les cuvées élevées en fût. Il s’accommode avec un foie gras poêlé aux pommes, des œufs de caille au safran, ou pourquoi pas une simple andouillette.

Beaucoup plus, une pépite à découvrir : le Condrieu liquoreux. Pourtant méconnue, cette production confidentielle est l’élite du Viognier. Elle est issue de trois tris manuels pour ne garder que les grains à la pourriture noble de botrytis cinérea et gorgés de sucre. Les vignerons embouteillent seulement 2000 flacons de 50 cl par vendanges en moyenne. La robe dorée donne le ton, les arômes précieux, fruités de fruits confits, de cire, de miel et d’épices. En bouche l’équilibre alcool-acidité-sucre est sans comparaison et absolument parfait. Il a une capacité de garde presque illimitée. Certains flacons de ce nectar ne s’ouvrent qu’après 50 ou 100 ans !

Un peu plus au sud, la fierté de la région : le St Joseph. Ce vin rouge historique est façonné principalement par le cépage Syrah qui représente 88% de la production, les vins blancs, ne sont pas dénués d’intérêt mais ne représentent que 12% des bouteilles.

Découvrez cette appellation mythique au Domaine Gonon qui propose en agriculture biologique des vins exemplaires. N’hésitez pas à réserver votre visite.

Le St Joseph est une appellation très ancienne dont l’origine remonte probablement au XVIème siècle, probablement sous un autre nom et était apprécié à la Cour. Il est décliné en vin rouge et en vin blanc. Le St Joseph rouge a une belle robe veloutée rouge profond, avec des reflets violets. Nous vous recommandons de le carafer pour lui permettre d’exprimer pleinement sa personnalité. Le nez s’ouvre sur des notes de fruits rouges et noirs, on presse déjà un vin puissant. Au second nez s’invitent des notes épicées, poivrées, parfois des notes de torréfaction, et quelques relents floraux. En bouche, son aspect velouté est confirmé par une attaque dense, profonde toute en puissance ; avec des tanins fermes et fins à la fois. Son potentiel de garde dépend des domaines et des millésimes mais peut atteindre une quinzaine d’années. Il est le compagnon idéal des viandes de caractères telles que le gibier ou les grillades de belles pièces de bœuf.

                Focus sur : l’AOC St Peray

Les cépages de Roussanne et Marsanne nous offrent un excellent St Peray (vin effervescent), à la robe jaune pâle, avec des fines bulles en cordons. Le nez offre des notes de fleurs blanches. Il se déguste très bien à l’apéritif grâce à ses bulles fines et bien intégrées presque crémeuses.

 

Le vignoble méridional


Avignon 

En continuant votre route le long de la nationale 7, de Montélimar à Avignon, vous parcourrez le vignoble méridional de la Vallée du Rhône. Entre vignes et vergers, c’est un régal pour les yeux et le nez à la belle saison.

Tout le long du Rhône sont disséminés les 171 villages relevant de l’appellation Côtes du Rhône. Des vins accessibles mais complexes, aux multiples personnalités, à découvrir tout au long de votre parcours, au gré des caves. De nombreuses visites de caves sont proposées par les viticulteurs et les vignerons, parfois sur réservation. Le début de l’été est le moment idéal, juste avant les vendanges, vous pourrez profiter des vergers d’abricots et de nombreux autres fruits vendus souvent au bord de la route par les producteurs.

Les trois couleurs sont représentées, et peuvent toutes être proposées en « primeur » c’est-à-dire commercialisées dans l’année qui suit la récolte. Ils sont tous d’un rapport qualité/prix très intéressant, mais en revanche ce ne sont pas des vins de garde, nous vous recommandons de les déguster jeunes. Les vins blancs et les vins rosés sont éclipsés par les vins rouges bien que forts attractifs tous les deux.

Les Côtes du Rhône rosé arborent une robe allant du rose pâle au rose soutenu, selon le travail du vigneron. Le nez typique de la Vallée du Rhône se reconnait bien : fruits et bonbon anglais, laissent ensuite la place à la violette sur les crus les plus complexes. C’est un vin rond qui profite d’une rafraîchissante acidité et d’une belle persistance aromatique. Il accompagne très bien les charcuteries lyonnaises ou peut se servir en apéritif.

Un peu en retrait des routes principales, le Château Signac vous accueille pour une chasse au trésor au cœur du vignoble ! Vous pouvez également visiter les vignes et les chais, dans une ambiance authentique et familiale.

Entre Orange et Avignon, vous irez à la rencontre d’un cru à la renommée internationale : le Châteauneuf du Pape. Le vin blanc y est également supplanté par une production de vin rouge écrasante, et pourtant il est excellent !

Sortez des sentiers battus, et découvrez le Châteauneuf du Pape blanc au Domaine Féraud et Fils qui travaille un petit vignoble absolument charmant. Les visites et les dégustations sont proposées toute l’année sans rendez-vous. Les vins sont travaillés non égrappés et sans levures.

Le Châteauneuf du Pape blanc est issu des cépages de Roussanne, et c’est un très grand vin ! La couleur or pâle, brillante et limpide de sa robe offre de belles larmes et un disque épais. Le nez est fin et tonique, avec des notes d’acacia, d’agrumes et de fruits à chair blanche qui rappellent les vergers tout proche. En bouche, c’est un vin rond avec beaucoup de matière et bien équilibré entre l’acidité et l’alcool. La finale en bouche est longue, avec des notes miellées, de vanille, voire grillées. Tout comme le Châteauneuf du Pape rouge, il se garde très bien et développera des arômes exotiques. Vous l’apprécierez pleinement en accompagnement de plats de poissons tels que du homard à la mayonnaise, du tartare de thon ou des ravioles de langoustines.

 

                Focus sur : l’AOC Rasteau

La région de Rasteau est le berceau des vins doux naturels en Vallée du Rhône. Ce vin muté (c’est-à-dire dont on stoppe la fermentation par ajout d’un alcool neutre à 96° minimum) est élevé ensuite en barrique pour une durée plus ou moins longue.

Notre préférence se porte sur le Rasteau rouge, couleur grenat, il plait à l’œil. Le nez intense et concentré de fruits rouges et de fruits noirs, qui s’étend sur des notes de fèves de cacao et de moka achèvera de vous séduire. Le potentiel de garde est élevé (de 10 à 20 ans) pour ce vin dense qui en bouche sera généreux, avec de fins tanins puissants. Il s’accorde très bien avec des desserts au chocolat, ou en digestif pour les cuvées les plus nobles.

Le blog des oenotouristes

Cet été je visite la France, destination la Loire à Vélo

#CetEtéjevisitelaFrance, destination la Loire à Vélo : grand air, liberté, vie de château et oenotourisme, pour des vacances pas comme les autres. Que diriez-vous de retrouver toute votre liberté, et…

Cet été je visite la France, destination bord de mer

Le #CetÉtéJeVisiteLaFrance a été lancé par un petit groupe d’acteurs du patrimoine, le collectif Patrimoine 2.0. Une initiative plus qu’inspirante pour vous faire découvrir la France…

Autour de chez moi et ailleurs, édition Fête des Pères

Partir à la découverte de nos régions c’est bien, mais c’est encore mieux de partager ces expériences avec ceux qu’on aime ! La Fête des Pères approche…