Le riesling, trésor d’Alsace

A la fois cépage et appellation, le Riesling fait la fierté des vignerons alsaciens. Vin de gastronomie, on le retrouve sur les plus belles tables.
 
Joseph Gross
Le Domaine Joseph Gross est situé à Wolxheim, village viticole à l'ouest de Strasbourg, près de Molsheim. Depuis plusieurs générations, le domaine exploite la vigne… En savoir plus
 
Domaine Schneider
Au pied du Mont Sainte-Odile, Gertwiller, petit village alsacien adossé à Barr, capitale bas-rhinoise des vins d'Alsace, abrite le Domaine Schneider. Notre exploitation désormais en… En savoir plus
 
Domaine Specht

Implantée à Mittlewhir, à quelques kilomètres au nord de Colmar, l’exploitation familiale était une ferme en polyculture jusqu’en 1955. Elle s’est spécialisée dans…

En savoir plus
Note : 9.3 / 10
Domaine Zimmer

La cité médiévale de Riquewihr (Haut-Rhin), un des plus beaux villages de France, est une étape incontournable sur la route des vins d’Alsace.…

En savoir plus

Le riesling est un des quatre cépages nobles d’Alsace, avec le gewurztraminer, le pinot gris et le muscat. Vin blanc sec par essence, il existe quelques rares productions en demi-sec et moelleux. Il est également très présent en Allemagne, c’est le cépage rhénan par excellence. Il fait partie de ces exceptions, pour lesquelles le terme « riesling » fait référence tant au cépage qu’à l’appellation du vin.

Un cépage ancien, toujours apprécié

Ce cépage très ancien a toujours trouvé racine sur les bords du Rhin, il serait un lointain descendant du gouais. Il se développe en petites grappes cylindriques, compactes et courtes. Les grains de raisins sont de couleur blanc-verdâtre puis jaune doré lorsqu’ils sont mûrs, et se parent de tâches rousses, comme des petits coups de soleil à maturité complète. La chair des baies est moelleuse et sucrée, très savoureuse une fois bien mûres, légèrement aigrelette avant. Le riesling est un cépage vigoureux qui résiste bien à l’hiver et aux dernières gelées de printemps, il est parfaitement adapté à son terroir. Toutefois, il est sensible à de nombreuses maladies et champignons. Il se plaît sur des sols légers et schisteux.
En France, il est cultivé presque exclusivement en Alsace, où il représente 20% de l’encépagement (soit environ 4000 hectares), en Allemagne en revanche, il s’impose sur près de 22 000 hectares.
Les vins de ce cépage sont le plus souvent destinés à la gastronomie. Fins et racés, ce sont des vins blancs secs très aromatiques qui ont un très bon potentiel de garde. Les notes caractéristiques du riesling sont l’ananas, l’abricot, les agrumes. Selon les terroirs, ces arômes se patinent de flaveurs végétales telles que le tilleul, le jasmin ou la menthe. On ressent une belle minéralité en bouche, des arômes floraux et de fruits frais. Avec le temps, et sur les vins d’exception tels que les vendanges tardives ou les sélections de grains nobles, le riesling développe des notes animales et muscatées. Les vins de riesling ont souvent un titrage en alcool assez élevé, autour de 12%.
Le cépage riesling a cette capacité de retranscrire le terroir sur lequel il grandit. Selon la nature des sols, certains vins pourront développer dès leur jeunesse, des notes minérales de silex ou de pierre à fusil. C’est particulièrement reconnaissable pour les Grands-Crus et les Lieux-Dits.
Il peut être aussi utilisé dans l’assemblage des Crémants d’Alsace, sans pour autant que cela soit spécifié sur l’étiquette. Il s’agira alors d’un cépage accessoire qui permet de nuancer le cépage principal.

Pour découvrir le riesling

Alsace Grand Cru Zinnkoepflé riesling

C’est un vin blanc sec. Administrativement, ce Grand Cru est produit exclusivement dans le Haut-Rhin, sur les communes de Westhalten et Soulzmatt, une aire de production très restreinte, au Nord-ouest du département, au pied des Vosges. Sur des sols calcaro-gréseux, les vins se développent avec une grande finesse aromatique, et une belle acidité qui contribue à la puissance de ce vin. Ce terroir est principalement travaillé en gewurztraminer, cependant, le riesling y est encore présent et les millésimes sont de qualité constante. Ce terroir marque le vin d’arômes de pivoine, de verveine et de menthol. Les amateurs avertis y reconnaîtront également une touche de réglisse, des notes vanillées et fumées et un zeste de salinité.
En apéritif, vous pouvez jouer la carte de la surprise, et le proposer avec des sushis et de makis de saumon. Il se marie également très bien avec des plats traditionnels (choucroute ou coq au riesling) qu’avec des plats plus simples : tourte au munster ou œufs pochés à l’américaine.

Alsace Grand Cru Vorbourg vendanges tardives riesling

Le Grand Cru Vorbourg est également produit au Nord-ouest du Haut-Rhin, sur les communes de Rouffach et Westhalten. La robe jaune d’or brillante laisse s’échapper des notes florales et d’agrumes. Le travail en vendange tardive et l’exposition sud, sud-est des vignes offre un taux de sucre parfait sur ce vin blanc doux. En bouche, l’attaque est élégante et ample, avec des notes d’agrumes confits. Les arômes complexes de ce vin en font un accompagnement de choix pour de beaux plateaux de fruits de mers ou des poissons fins.
Ce Grand Cru typiquement alsacien est un équilibriste à table. Aussi à l’aise avec des nouilles à l’alsacienne qu’avec du foie gras, il trouve également sa place aux côtés de plats aux notes sucrées-salées (risotto aux figues) qu’exotiques (raviolis japonais). Il peut également accompagner des desserts, il est parfait sur une omelette norvégienne.

Crémant d’Alsace blanc riesling

Ce crémant d’exception mono-cépage n’est que peu produit. Vinifié selon la méthode traditionnelle, il bénéficie d’un élevage de 15 à 18 mois sur lattes. Il n’a absolument rien à envier au Champagne, si ce n’est la lucrative appellation !
La robe du Crémant d’Alsace blanc riesling est de couleur jaune brillant, qui se pare de reflets verts selon la lumière, surmontée d’une mousse à la belle tenue. Les arômes primaires qui s’en échappent rappellent les fleurs blanches. Le nez, de prime abord minéral, s’épanouit ensuite sur des notes acidulées de groseille et de citron vert. En bouche, l’équilibre est parfait entre l’acidité et les arômes fruités.
Il se déguste tant à l’apéritif pour ouvrir l’appétit qu’avec des desserts à base de fruits.

FAQ

Combien y-a-t-il de Grands Crus en Alsace ?

Le long de la route des vins d’Alsace, de Thann à Marlenheim, vous pourrez dénombrer pas moins de 51 Grands Crus répartis sur 47 communes. C’est une des régions les plus reconnues pour la qualité de ses vins. Pour obtenir l’appellation Grand-Cru, la parcelle doit bénéficier de critères géologiques spécifiques et de conditions climatiques uniques. Les rendements sont aussi contrôlés (maximum 55 hectolitres par hectares), ainsi que le titre alcoolémique, le ramassage manuel et l’âge des vignes (minimum 2 ans).

La plus petite zone d’appellation est celle de l’Alsace Grand Cru Kanzlerberg, près de Bergheim (Haut-Rhin) avec 3 hectares. La plus grande, l’Alsace Grand Cru Schlossberg avec près de 80 hectares. C’est d’ailleurs le premier terroir à avoir obtenu l’appellation Grand Cru en 1975.

Pourquoi ne déguste-t-on plus les vins d’Alsace dans les verres à pieds verts ?

Les verres à vins d’Alsace, à la forme si particulière et au pied vert sont en « voie d’extinction ». En effet, leur forme est peu adaptée à la conservation des arômes volatiles, il est préférable d’avoir un gobelet resserré. De plus le pied coloré, peut tromper l’œil sur la couleur et les reflets du vin.