Le merlot, star discrète du bordelais

Le cépage merlot, dont la réputation n’est plus à faire, s’épanouit dans le Sud-ouest, et marque de sa patte bien reconnaissable les meilleures appellations du monde.
 
Château Grangey
Le vignoble du Château Grangey est implanté au nord-est de Saint-Emilion sur la petite commune de Saint-Christophe-des-Bardes. Les 5 parcelles aux noms originaux, "le cerisier",… En savoir plus
 
Mas Alart
Notre exploitation est située sur la commune de Saleilles dans les Pyrénées-Orientales. Nous cultivons un vignoble de 20 hectares sur les appellations Côtes du Roussillon,… En savoir plus
 
Château Côme
Propriété située sur un sol argilo-calcaire, le Château de Côme produit du vin soyeux et subtile d'appellation Saint-Estèphe. L’encépagement est à 45… En savoir plus
 
Château Gaby
Situé au cœur de l’appellation Canon-Fronsac, le Château Gaby a vu le jour en 1660. Il est perché sur les coteaux argilo-calcaires de l’appellation d'où… En savoir plus
 
Château Bonneau
À Montagne Saint-Émilion, à quelques pas du célèbre village de Saint-Émilion classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, le château Bonneau est une propriété familiale depuis… En savoir plus

Le cépage merlot, dont la réputation n’est plus à faire, s’épanouit dans le sud-ouest, et marque de sa patte bien reconnaissable les meilleures appellations du monde.

Le Merlot, l’indispensable de Bordeaux

Le cépage merlot est utilisé exclusivement en cuve, et jamais à table. Très bien implanté dans le Bordelais, il se marie à la perfection au cabernet sauvignon, en apportant de la rondeur et des tanins souples aux assemblages. Il est aussi exploité seul, en vin de cépage, dans le Libournais.

Le merlot, un cépage aux multiples aptitudes

L’encépagement massif du merlot en France le place en tête des cépages cultivés sur notre territoire, et en seconde position dans le monde, derrière le cabernet sauvignon.
Le merlot est un raisin aux grains à peau épaisse et de couleur bleu-noir agencés en grappes de petite taille. Il se cultive assez facilement, car il s’adapte à de nombreux terroirs. Il apprécie les sols graveleux sur lesquels il arrive rapidement à maturité. Mais il s’épanouit pleinement également sur les sols argileux, notamment dans le Languedoc. Il a été exporté en Italie (Toscane, Vénétie, Frioul), en Suisse ainsi qu’en Californie.
Le merlot est un cépage qui a le vent en poupe car il présente de nombreuses qualités culturales et œnologiques : sa production est régulière et précoce, il se cultive sans difficulté (bonne adaptabilité et résistance aux maladies). Sa production également séduit : il s’élève tout autant en cuve qu’en barrique, il ne craint pas l’oxydation. Les vins de merlot sont tout autant appréciés jeunes (fins et colorés, des vins de soif) qu’en vin de garde (plus complexes et plus structurés). Il s’utilise tant seul qu’en assemblage. En résumé, le merlot et ses multiples facettes sont un atout incontestable de la production viticole du sud-ouest de la France. Il se révèle sous la conduite avertie des viticulteurs, pour sublimer un assemblage ou s’exprimer pleinement seul.
Quelques vins mondialement reconnus sont élaborés presque exclusivement à partir de ce cépage : le Saint-Emilion (Château Bonneau) et le Pomerol (Château Bourseau).
Le merlot se reconnaît sans équivoque dans ces vins : il apporte de la rondeur en bouche, la matière est à la fois franche et souple. Le soyeux de ses tanins s’équilibre parfaitement avec une douce acidité. C’est un vin charnel, presque sensuel. Ses arômes sont tout aussi complexes que sa texture. Après quelques années de vieillissement, les notes de petites baies rouges (framboises, cassis, mûres et fraises) se patinent de flaveurs plus subtiles. On reconnaît la prune, des notes de pains d’épices, allant même jusqu’à des arômes de sous-bois, de truffe ou de cuir.

Le merlot se met à table !

Les vins de Bordeaux bénéficient de leurs propres labellisations, spécifiques à la région. Les termes de « crus artisans » et « crus bourgeois » du Médoc vous sont familiers ? Allons plus loin dans la découverte des vignobles bordelais, et plus particulièrement du Saint-Emilion…

Premier Cru, Grand Cru classé et Grand cru ?

Ce classement est divisé en 4 niveaux et le 1er Grand Cru Classé A est le score le plus élevé, suivi du 1er Grand Cru Classé B, de Grand Cru Classé et enfin de Grand Cru. L’évaluation des vins se fait en fonction de leurs qualités organoleptiques et, des vignobles, mais aussi de leur prix de vente !

Ronds, charnus et opulents les Crus célébrissimes du Saint-Emilion sont des valeurs sûres, reconnus depuis des décennies. Tout va se jouer sur l’ensoleillement de l’année de récolte et la proportion de merlot dans l’assemblage. Les arômes s’affirment, prennent des flaveurs plus intenses au fil du temps. Les notes de cacao, de fruits confiturés, de cerise noire, et de violette rentrent dans la danse et s’échappent de ces vins onctueux. Le vieillissement peut aussi lui apporter des arômes de sous-bois. En bouche, la matière est puissante et l’attaque franche, les tanins sont fermes. Le tout est enveloppé d’une texture semblable à du velours. La finale est longue et suave.
Ces vins de caractère nécessitent peu de choses pour être sublimés, mais de belles choses. Une simple pièce de bœuf grillée très goûteuse, une tranche de foie gras, un magret de canard, ou de la lamproie.

Confidences et « vin de garage »

A première vue, cette appellation n’excite pas les papilles. Mais détrompez-vous ! Les dénominations de crus sont soumises à la participation des domaines à cette classification. De nombreux exploitants ne sont plus en phase avec ce système et n’y participent pas ou plus. Au début des années 90, de petits domaines ont misé sur des productions confidentielles, de petites exploitations ne dépassant pas les 4 hectares, des vins de grande qualité, un travail très soigné des vignes. Le plus souvent, le vigneron sélectionne les parcelles les plus belles, les vignes les plus anciennes et limite volontairement la culture de la vigne pour qu’elle se concentre sur de beaux fruits. L’élevage du vin se fait en fûts traditionnels, la production se limite à quelques milliers de bouteilles. Leur réputation se fait par le bouche-à-oreille et la complexité de leurs arômes, la concentration des saveurs, n’ont rien à envier à des domaines plus célèbres au contraire.
Les « vins de garage » sont alors apparus. Un petit espace suffit à les stocker, leur nom, loin des sentiers battus, était trouvé.

FAQ

Pourquoi le nom de « merlot » ?
Le nom de ce cépage ferait références aux merles, qui seraient particulièrement friands des baies de ce raisin ! Mais on dit aussi que la couleur des grains de raisin rappelle aussi celle des oiseaux.

Qu’est-ce qu’un sol graveleux ?
Ces sols typiques de la région bordelaise se sont formés au fil du temps, façonnés par la Garonne. Ce sont des sols d’une excellente qualité, qui répondent parfaitement aux besoins des vignes. Bien drainés, composés de pierres, de rocailles et de cailloux, ils réfléchissent également les rayons du soleil sur les grappes et favoriser leur maturité et leur sucrosité.