Le pinot blanc, un cépage discret

Dans la famille des pinots, voici le pinot blanc ! Cépage d’assemblage par excellence, il rayonne sur l’Alsace et apporte délicatesse et rondeur à de nombreux vins.
 
Joseph Gross
Le Domaine Joseph Gross est situé à Wolxheim, village viticole à l'ouest de Strasbourg, près de Molsheim. Depuis plusieurs générations, le domaine exploite la vigne… En savoir plus
 
Cave Nérot
Le domaine de 9 hectares est localisé à Saint-Père dans le département de la Nièvre, à une vingtaine de kilomètres de Sancerre. Le vignoble, qui… En savoir plus
 
Domaine Schneider
Au pied du Mont Sainte-Odile, Gertwiller, petit village alsacien adossé à Barr, capitale bas-rhinoise des vins d'Alsace, abrite le Domaine Schneider. Notre exploitation désormais en… En savoir plus
Note : 10 / 10
David Lefort

Le domaine est récent. Son histoire débute en 2010 avec l’acquisition de parcelles de deux premiers crus renommés de Mercurey : « Les Champs-Martin » et…

En savoir plus
Note : 9.3 / 10
Domaine Zimmer

La cité médiévale de Riquewihr (Haut-Rhin), un des plus beaux villages de France, est une étape incontournable sur la route des vins d’Alsace.…

En savoir plus

Ce cépage blanc originaire de Bourgogne est de la famille des pinots (pinot noir et pinot gris). Il est souvent associé à l’auxerrois pour l’élaboration de vins blancs. En Alsace, on le retrouve ainsi dans de nombreuses appellations courantes. Il s’y est établi depuis le Moyen-Age et y prospère.

Un petit cépage pour de grands vins

Le cépage pinot blanc se reconnaît à ses petites grappes compactes formées de petites baies verdâtres. Il est principalement cultivé en Alsace car il est tout à fait adapté au climat continental.

Les pieds de vignes sont peu vigoureux mais résistants, la production est modérée mais régulière. L’origine de son nom proviendrait de la structure des grappes, en forme de pommes de pin.

Il est produit sur toute l’aire viticole alsacienne, hormis les petites aires de production de l’appellation « Alsace Grand Cru ». En effet, le pinot blanc n’a pas le potentiel aromatique d’un riesling ou d’un gewurztraminer et n’a jamais accédé au titre de grand cru d’Alsace.

Le cépage pinot blanc offre des vins à la structure légère, denses, rondes, l’équilibre avec l’acidité est parfait. Toutefois les arômes sont pauvres, des notes fruitées nuances les flaveurs florales discrètes. Les vins sont nerveux et rafraîchissants, la base idéale pour un bon vin blanc sec.

L’association avec le cépage auxerrois permet aux vins de prendre du corps. Il est également très souvent associé au pinot gris en Alsace pour offrir des vins ronds, vifs et aromatiques.

Il est encore cultivé en Bourgogne, et s’intègre discrètement à de nombreux vins réputés : Côte de Nuits, Côte de Beaune, Meursault, Chassagne-Montrachet. Il est aussi cultivé de façon marginale en Champagne.

Le pinot blanc en France

Alsace Pinot blanc

Nous parlons bien ici de l’appellation Pinot Blanc d’Alsace, et c’est un des rares cas où cépage et appellation s’entremêlent. Ce vin est élaboré à partir de cépage pinot blanc mais aussi d’auxerrois. Il s’agit donc d’un assemblage. Ces deux cépages se marient très bien et proposent des vins légers, secs, mais très accessibles. Il se place tout naturellement entre les appellations Riesling et Sylvaner (très secs) et les appellations Gewurztraminer et Pinot Gris (doux et sucrés). C’est un vin facile à boire et à associer, qu’on trouve sur toutes les tables familiales d’Alsace, un vin de tradition.

Rond et frais, le Pinot Blanc d’Alsace se pare d’une robe jaune pâle limpide, nuancée de légers reflets verts. Au nez, on retrouve les arômes fruités du cépage (pomme et pêche) et une pointe florale. La dégustation révèle un vin équilibré, alliant rondeur et une agréable acidité.

Il est agréable en toutes occasions et se propose facilement avec des viandes blanches, du poisson (la fameuse choucroute de la mer alsacienne) et des fromages de chèvre frais. Il est plébiscité au printemps pour accompagner les traditionnelles asperges aux deux jambons, accompagnées de sauce hollandaise.

Crémant d’Alsace

Le crémant d’Alsace est une AOC de vin mousseux, produite dans le vignoble alsacien, et composée principalement de cépage pinot blanc. Les vignerons ont la possibilité d’y assembler d’autres cépages, tels que le pinot gris, le pinot noir, l’auxerrois ou le chardonnay dans les proportions qu’ils souhaitent. Les crémants d’Alsace sont élaborés selon la « méthode traditionnelle », identique à celle utilisée en Champagne.

Le crémant d’Alsace est une appellation moins cotée que le Champagne mais tout aussi qualitative. En effet, la vaste possibilité d’assemblage permet l’élaboration pointue de vins aux arômes aboutis, qui se déclinent principalement en blancs, mais aussi en rosés.

La robe jaune pâle aux reflets dorés se drape de bulles fines, régulières, qui s’échappent en formant de beaux cordons, et se terminent par une mousse dense. Le premier nez est composé de fruits à chair blanche, typique de l’Alsace, pour ensuite s’orienter sur des arômes de tilleuls et d’acacias. On retrouve les mêmes arômes en bouche, avec un nez secondaire fait de touches de fruits secs et d’arômes lactés. L’attaque en bouche est vive, les bulles crémeuses, et la dégustation se termine par la fraîcheur des notes minérales : tout en équilibre. Il est idéal en apéritif, pour accompagner des bouchées au fromage par exemple.

Chaque cépage y apportera sa touche personnelle. Une part plus importante de chardonnay offrira un vin plus subtil et plus fin. Le pinot blanc apporte délicatesse et souplesse. Quant au pinot gris, il fera ressortir les notes vineuses, avec plus de puissance. La patte du pinot noir se remarquera grâce aux arômes de fruits rouges spécifiques à ce cépage.

Beaune blanc premier cru

Quelques vins peuvent encore utiliser le pinot blanc comme cépage principal en Bourgogne, c’est le cas du Beaune Premier Cru qui l’associe généralement au chardonnay.

La mention de « Premier Cru » veut dire que le vin a été élaboré avec des raisins de parcelles de qualité supérieure dans l’appellation visée. De manière assez surprenante, les « Premier Cru » de Beaune sont plus courants que les vins de Beaune génériques (seulement 80 000 bouteilles par an).

Ces vins sont complexes, les arômes élégants et fins, faisant ressortir des notes grillées. Ils ont un potentiel de garde allant jusqu’à 10 ans, et se servent à une température assez « élevée » pour des vins blancs, entre 12° et 14°. Ils sont parfaits pour accompagner des plats régionaux, tels que les quenelles de brochet, des écrevisses, ou du chapon au vin blanc et aux morilles. Mais vous pouvez aussi surprendre vos invités en servant ces vins avec des huîtres chaudes !

 

FAQ

Comment est évalué un vin blanc sec ou doux ?

L’échelle des vins se base sur leur teneur en sucre :

  • Moins de 2 grammes de sucre par litre de vin, il sera qualifié de « sec »,

  • Entre 2 et 30 grammes de sucre par litre, on parlera de « demi-sec »,

  • De 30 à 50 grammes de sucre par litre, il s’agira d’un vin » moelleux ».

Pourquoi ne trouve-t-on pas les vins d’Alsace en Bag-in-Box ?

Nouveaux modes de consommation, et plébiscités pour les repas d’extérieur, pratiques, et désormais qualitatifs, les vins en bag-in-box (le nouveau « cubi ») sont de plus en plus présents dans les rayons. Mais avez-vous remarqué qu’on ne voit jamais de vins d’Alsace ? C’est une spécificité locale ! Depuis 1972 et la loi qui régit les vins d’Alsace, le seul contenant autorisé pour bénéficier de l’indication géographique est la traditionnelle bouteille élancée, verte le plus souvent.

De rares caves proposent leurs vins en « bag-in-box » en Alsace, deux à notre connaissance, sans faire mention de l’origine géographique du vin… Des productions confidentielles qui défraient la chronique dans la profession.